Carnet de Voyage en Israël

Jérusalem

Introduction

Je n'étais jamais venu à Jérusalem... mais je restais curieux de découvrir cette ville dont l'histoire remonte dans la nuit des temps et qui reste aujourd'hui la ville sainte des 3 principales religions monothéistes.
Comment l'histoire a pu faire en sorte que cette ville, finalement assez modeste, devienne le centre incontesté des religions chrétienne, juive et musulmane ? La visite des principaux sites historiques d'Israël va nous aider à répondre à cette question.

JérichoJericho

Nous sommes il y a 9.000 ans, dans une des plus anciennes villes habitées: Jéricho. Jericho est située en Cisjordanie sur la rive ouest du Jourdain; ici des archéologues ont mis au jour des restes qui remontent jusqu'à 9siècles avant JC.
Selon la Bible, au terme de 40 années passées dans le désert, les Hébreux s'emparèrent de leur première cité, Jéricho, grçce au son des trompettes qui provoquèrent l'effondrement des murailles de la ville.
Jéricho a été décrite comme la "ville des palmiers": c'est une véritable oasis où jaillissent d'abondantes sources.
La plus importante est la source Elisée, toujours en activité, dont les eaux polluées auraient été purifiées par le prophète Elie. Ombragée par un grand figuier, elle alimentait en eau toute la ville.
A proximité immédiate, le site Tell es-Sultan abrite des vestiges de l'ancienne ville avec en particulier une tour ronde de 8m de diamètre intégrée dans des murs, datée du 8ème millénaire avant JC et preuve du niveau d'organisation déjà atteint par cette cité.

Beit SheanBeit Shean

Plus au nord, la ville de Beit-Shean remonte au 5ème millénaire avant JC. La partie nord du site, la plus ancienne, est occupée par un tel, colline crée par les constructions successives sur les ruines des habitations précédentes. On a découvert ici jusqu'à 18 strates...
Vers 1500 avant JC, la région est sous domination égyptienne: Beit Shéan devient alors un centre administratif important de l'empire égyptien. On peut voir encore la grande résidence du gouverneur égyptien. Beit Shean

Des stèles de basalte, datant de cette époque, ont été découvertes. La "Grande Stèle" décrit la victoire sur les villes cananéennes qui s'étaient rebellées contre l'Egypte et précise leurs noms, notamment Beit Shéan.

Mais Beit Shean connut son apogée à l'époque romaine où elle s'appelait Scythopolis.
De cette époque, on trouve de belles rues à colonnades, un grand théçtre de 7.000 places et d'immenses thermes.

Sephoris, Mona LisaQumran

Nous voici 2 siècles avant JC, à Qumran, au nord-ouest de la Mer Morte. Qumran était habitée par les Esséniens: c'était une communauté d'ascètesjuifs: ils s'établirent ici, en plein désert pour fuir la décadence qui selon eux corrompait la société juive. Ils suivaient des moeurs ascétiques et respectaient une grande pureté dans leur mode de vie.
Ils utilisaient également les nombreuses grottes de la région; c'est dans celles-ci qu'un berger trouva par hasard en 1947 les fameux Manuscrits de la Mer Morte, enfermés dans des jarres.

Sephoris

A la même époque, Tzipori, qu'on appelle aussi Sephoris, était la capitale romaine de la Galilée sous le règne d'Hérode. C'était aussi un des centres les plus importants de la vie juive en Israël.
A proximité du Cardo, dans la Maison du Nil, on trouve des sols recouverts de mosaïques soit géométriques soit représentant des humains, des animaux ou même des centaures.

Mais le joyau de Séphoris est le portrait en mosaïque d'une jeune femme contemplative surnommée la Mona Lisa de Galilée découverte dans la Maison de Dionysos.

Herodion

Quelques années vont passer et nous voilà au 1er siècle avant JC. L'Hérodion est un palais fortifié construit par le roi Hérode, sur le lieu même où il remporta une rude bataille contre les Asmonéens. L'Hérodion fut bçti suivant un plan circulaire: ses murs étaient flanqués d'une grosse tour ronde et de trois bastions semi-circulaires. Un rempart de pierre et de terre renforçait la base de la forteresse.
Un escalier souterrain de 200 marches conduisait à l'intérieur de l'édifice qui renfermait en son sein un palais doté d'un jardin à colonnades et de bains à la romaine.

MassadaMassada

Mais voici Masada, une redoutable forteresse construite par le roi Hérode, à proximité de la mer Morte.
"Masada ne tombera pas une nouvelle fois", c'est le serment que prêtent aujourd'hui les soldats israéliens.

C'est le roi Hérode qui aménagea sur les falaises abruptes dominant la Mer Morte une énorme forteresse. Celle-ci surplombe la mer Morte d'environ 450m. L'accès au sommet du piton est très difficile. Un téléphérique permet désormais de monter à la forteresse sans efforts ce qui par grosse chaleur est quand même bien agréable...

Le sommet du plateau est plat et a la forme d'un triangle d'environ 600 mètres sur 300. Un rempart, équipé de nombreuses tours, d'une longueur de 1400mètres et d'une épaisseur de 4 mètres, verrouillait le sommet du plateau. La forteresse comprenait des entrepôts, des citernes qui étaient alimentées par l'eau de pluie, des casernes, des palais et une armurerie. Trois chemins, étroits et sinueux, s'élevaient jusqu'aux portes fortifiées.

En 66, au début de la Grande Révolte contre les Romains, un groupe de rebelles juifs, les Sicaires du parti nommé les zélotes, prirent Massada à la garnison romaine qui y était stationnée. En 70, ils furent rejoints par d'autres Juifs et leurs familles expulsés de Jérusalem lorsque la ville fut prise par les Romains.

En 72, un légat, le général commandant l'armée romaine de Judée, Lucius Flavius Silva, marcha sur Massada avec la Xème Légion pour faire le siège de la forteresse. Les légionnaires construisirent un mur d'encerclement, puis une rampe de 100m de haut contre la face ouest du plateau, avec des milliers de tonnes de pierres, de terre battue et de troncs d'arbres: un exploit technique.

La rampe fut achevée au printemps 73, après environ sept mois de siège, ce qui permit aux Romains d'enfoncer enfin la muraille de la forteresse avec un bélier monté sur une tour mobile. Mais quand les légionnaires pénétrèrent dans la forteresse le 16 avril, ils découvrirent que les défenseurs s'étaient suicidés en masse plutôt que de risquer une capture ou une défaite certaine.

CésaréeCésarée

A cette même époque, à mi-chemin entre Tel-Aviv et Haïfa, Césarée.

C'est un port important et une des grandes cités de l'antiquité qui rivalisa avec Antioche ou Alexandrie. Hérode cherche à en faire une des cités les plus grandioses de l'époque.

Toujours soucieux de plaire aux autorités romaines, il la baptise Césarée en l'honneur de l'empereur romain César Auguste.

Quoique située sur une cote plate, Hérode dote la ville d'un grand port artificiel, qui figure au nombre des grands travaux de génie civil de ce roi batisseur.

Ce port va connaître une intense activité qui se développera depuis la fondation de la ville et durera jusqu'à la fin du Iersiècle. Hérode fait construire en particulier à Césarée un immense hippodrome où il organise des courses de chars, des combats de gladiateurs et des concours d'athlétisme qui regroupent des athlètes de tout l'empire romain: cet hippodrome pouvait accueillir près de 10.000 spectateurs.
Juste à coté, le théçtre romain et les thermes qui abritent des mosaïques étonnamment bien conservées.

Après la mort d'Hérode, Césarée devint la capitale romaine de la région: c'est donc ici que résidait le préfet Ponce Pilate, comme l'atteste cette pierre gravée. Plus tard, au 13ème siècle, à l'époque des Croisades, St Louis séjournera 1 an à Césarée et fera construire des fortifications et des douves autour de la ville.

Akko

Au nord d'Haïfa, installée sur une étroite avancée sur la mer, Akko, autrefois St Jean d'Acre, est classée depuis 2001 au patrimoine mondial de l'UNESCO.

AkkoAkko est une ville qui remonte à l'antiquité. Mais c'est avec l'arrivée des Croisés, qu'elle inaugura la partie la plus mouvementée de son histoire. Les Croisés s'emparèrent de la ville et la baptisèrent St Jean d'Acre: la ville devint alors la capitale politique et administrative du royaume latin. Son port assurait la liaison entre le royaume des croisés et l'Europe chrétienne ainsi que le retour vers l'Occident des marchandises de valeur en provenance de l'Orient.
Mais en 1291, au terme d'un siège de 2 mois, les Mamelouks reprennent la ville et la dévaste complètement: elle restera en ruine pendant plusieurs siècles.

Les vestiges les plus importants de Saint Jean d'Acre sont le quartier général de l'ordre des Hospitaliers, un ensemble fortifié comprenant de vastes salles et de nombreuses pièces s'ordonnant autour d'une grande cour centrale. Au sud de la cour, se trouve une pièce rectangulaire, de style gothique, de 30 mètres sur 15, haute de 10 mètres, reposant sur trois piliers centraux de trois mètres de diamètre chacun. Les cheminées indiquent qu'elle servait de cuisine et de réfectoire.

Au nord de la cour centrale, s'alignent parallèlement de magnifiques salles voûtées souterraines, les Salles des Chevaliers.
A l'est de la cour, la salle des colonnes s'étendant sur 45 mètres de long et 30 mètres de large servait d'hôpital. Son plafond de 8 mètres de haut est soutenu par trois rangs de cinq piliers à section carrée.

Mont Carmel

La colline du Mont Carmel domine la ville d'Haïfa.
Selon la Bible, le prophète élie résidait sur le mont Carmel: affrontant les prêtres de Baal au nom du Dieu d'Israël, il accomplit les miracles destinés à prouver aux Israélites l'inanité de leurs croyances idolçtres ou syncrétistes.
L'ordre du Carmel a été fondé au XIIesiècle par saint Berthold, pèlerin et croisé qui, avec quelques autres, s'est installé ici pour vivre en ermite comme l'avait fait avant eux le prophète élie.

Une chapelle dédiée à la Vierge Marie est construite au centre des ermitages; elle prend le nom de Notre Dame du Mont-Carmel et va donner son nom à cette communauté. L'ordre des Carmélites a été organisé vers 1209 par saint Albert Avogadro, patriarche latin de Jérusalem, qui lui a donné une règle prescrivant la plus grande pauvreté, la solitude et le régime végétarien.
Louis IX a effectué en 1252 une visite du site.

Mer MorteMer Morte

Au sud de Madaba, le Wadi Mujib est une splendide gorge qui se déploie sur 70 km, perpendiculairement au Jourdain. Surnommée "Le Grand Canyon de Jordanie", elle offre un paysage spectaculaire.
C'est dans un décors désertique et quasi lunaire, à 420m en dessous du niveau de la mer, qu'apparait soudain la Mer Morte, nimbée dans un rideau de brume provoqué par la chaleur ici très forte.

La mer Morte est un lac salé du Proche-Orient partagé entre Israël, la Jordanie et la Palestine. D'une surface approximative de 810km2, elle est alimentée par le Jourdain. Alors que la salinité moyenne de l'eau de mer oscille entre 2 et 4%, celle de la mer Morte est 10 fois plus forte. L'eau a une telle densité qu'un corps humain peut y flotter sans bouger.
Aucun poisson et aucune algue ne peuvent subsister dans de telles conditions, ce qui lui vaut le nom de "Mer Morte".

Mer MorteLes sédiments forment une boue noire revitalisante qui est utilisée pour les cures et les soins de la peau. Des bacs de boue sont à la disposition des touristes pour un traitement ponctuel et original...

En cinquante ans, elle a perdu le tiers de sa surface et, depuis 1978, son niveau baisse de 70 centimètres par an. Mais ce n'est pas le changement climatique qui est responsable de cette évolution mais bien les activités humaines: car Israël prélève en quantité la précieuse eau pour l'irrigation et pour ses usines, en particulier de production de sels minéraux.
Ici la bataille de l'eau ne fait que commencer...

Nazareth

Nazareth est une ville du nord d'Israël, en Galilée. C'est la plus grande ville arabe du pays avec 66000 habitants, dont 70% sont musulmans et 30% chrétiens. Un faubourg, Nazareth Illit, majoritairement juif, a été créé vers lequel de nombreux services gouvernementaux ont été déplacés.
Selon le Nouveau Testament, c'est à Nazareth qu'eut lieu l'Annonciation: l'ange Gabriel serait ainsi apparu à Marie pour l'informer qu'elle concevrait et donnerait naissance au fils de Dieu.
La Basilique de l'Annonciation, une vaste structure audacieuse et moderne en béton et inaugurée en 1964 par Paul VI, commémore cet évènement.
Au niveau inférieur, se trouve la "grotte de l'Annonciation", où serait apparu l'ange Gabriel. L'église supérieure, dont le dôme a la forme d'un lys renversé, glorifie Marie, Mère de Dieu. Ses murs sont ornés d'une série de panneaux de mosaïques colorées offertes par des communautés catholiques du monde entier représentant Marie et l'enfant Jésus dans des styles d'une variété étonnante.

BethléhemBethléhem

Située en Cisjordanie, à environ 10km au sud de Jérusalem, Bethléem compte aujourd'hui 30000 habitants, essentiellement des Palestiniens musulmans. La ville compte une petite communauté de chrétiens palestiniens, une des plus anciennes communautés chrétiennes au monde.
La ville est un important centre religieux. Considérée par la majorité des chrétiens comme le lieu de naissance de Jésus de Nazareth, c'est un lieu de pèlerinage qui génère une activité économique importante à la période de Noël. De son coté, la tradition juive en fait le lieu de naissance et de couronnement

Lieu de naissance présumé de Jésus, la Basilique de la Nativité est un édifice imposant. Fondée en 326 par l'empereur Constantin, c'est la plus ancienne des églises en activité au monde.
La façade n'arbore qu'une minuscule porte d'entrée, nommée à juste titre porte de l'Humilité. En fait, elle était à l'origine beaucoup plus grande mais a été réduite par les Croisés pour empêcher l'ennemi d'y pénétrer à cheval.
Grace à des trappes de bois aménagées dans le sol de la nef, on peut apercevoir les mosaïques d'origine qui datent du 4ème siècle. A l'avant de la nef, sous l'autel, la grotte de la Nativité: Jésus serait né ici, exactement à l'endroit où a été disposée une étoile d'argent à 14 branches.

La Basilique de la Nativité est administrée conjointement par les 3 églises orthodoxe, catholique et arménienne: chacune gère une zone précise de la basilique avec les droits, devoirs et privilèges correspondants.

Attenante à la basilique, l'église Ste Catherine: c'est de là qu'est retransmise dans le monde entier la messe de minuit célébrée à Bethléem. Elle a été construite en 1882, sur les ruines d'une église et d'un monastère des Augustins datant des Croisades.

TibériadeUn escalier situé dans la nef sud de l'église permet d'accéder à des grottes, taillées dans la roche, abritant des chapelles. L'une d'elles est communément reconnue pour être celle dans laquelle, en 384, saint Jérôme traduisit la Bible en latin.

Tibériade

"Le soir étant venu, la barque était au milieu de la mer, et Jésus était seul à terre. Il vit qu'ils avaient beaucoup de peine à ramer car le vent leur était contraire. à la quatrième veille de la nuit environ, il alla vers eux, marchant sur la mer, et il voulait les dépasser. Quand ils le virent marcher sur la mer, ils crurent que c'était un fantôme et ils poussèrent des cris car ils le voyaient tous, et ils étaient troublés. Aussitôt Jésus leur parla, et leur dit: Rassurez-vous, c'est moi, n'ayez pas peur! Puis il monta vers eux dans la barque, et le vent cessa. Ils furent en eux-mêmes tout stupéfaits et remplis d'étonnement." (évangile de Jésus-Christ selon Saint Marc)

TibériadeBâtie sur la rive ouest du lac, Tibériade est aujourd'hui une station balnéaire de 40000 habitants, où cohabitent son passé religieux et un développement moderne important avec de nombreux hôtels aménagés dans des tours surplombant le lac, favorisé par la présence de nombreuses sources d'eau chaude. Le lac de Tibériade est le plus grand réservoir d'eau douce d'Israël.

Jésus a passé la plus grande partie de sa vie à proximité de ce lac: c'est là en particulier qu'a eut lieu le miracle de la marche sur l'eau.

Le lac est bordé de stations invitant à la détente: plages, campings ou restaurants et qu'il est très agréable d'atteindre par bateau.

Capharnaüm

Situé au bord du lac de Tibériade, Capharnaüm est une petite bourgade dans laquelle Jésus est venu prêcher à la synagogue. Il y aurait également guéri des malades, notamment le serviteur du centurion et recruté ses premiers disciples.
Une église moderne est aménagée au-dessus des ruines d'une église du 5ème siècle masquant partiellement la Maison de St Pierre.

BéatitudesAujourd'hui, Capharnaüm est surtout utilisé pour qualifier un lieu de grande pagaille, un endroit en désordre rappelant la foule nombreuse et hétéroclite des malades venant implorer Jésus de les guérir.

Mont des Béatitudes

Juste à coté, dominant le lac de Tibériade, voici le lieu où Jésus fit son sermon sur la montagne dont les premières phrases commençaient par "Heureux ceux qui...." et qu'on appelle les Béatitudes. Celles-ci présentent un idéal chrétien tel qu'enseigné par Jésus fondé sur l'amour, l'humilité, la clémence et la compassion.

Les Béatitudes sont représentées par les vitraux de l'église franciscaine construite en 1937 pour commémorer le sermon du Christ.

Jérusalem ancienne

C'est à l'occasion des fêtes de Pessah, la Pâque juive, que Jésus fit son entrée à Jérusalem. C'est alors une grande et belle ville disposant de magnifiques monuments grâce à la politique de grands travaux pratiquée par Hérode.

La maquette du musée de Jérusalem nous donne une idée précise de la ville telle que Jésus la découvrit à son arrivée à Jérusalem. La maquette est faite à l'échelle du 50ème. Elle est donc très grande et recouvre presque 4000 mètres carrés.

Jerusalem

Au premier plan, au centre de la ville, le Temple. Le Premier Temple a été construit, d'après la Bible, par le roi Salomon, fils du roi David, au Xe siècle av. J.-C. Il a été entièrement détruit par Nabuchodonosor II en 587 av. J.-C.
Le Second Temple fut construit au retour de la captivité des Juifs à Babylone, à partir de 536 av. J.-C. Hérode le fit embellir et agrandir massivement. Les travaux commencèrent en 19 avant JC et ne seront achevés qu'en 46 après JC. Ce temple fut à son tour détruit en 70 par l'empereur Titus. Il ne reste aujourd'hui comme vestige que les murs de soutènement de l'esplanade, construits par Hérode et qu'on appelle aujourd'hui le "Mur des Lamentations".Pater Noster

Eglise du Pater Noster

Dans l'aire de l'ancienne basilique Eleona, construite sur ordre de Ste Hélène, mère de l'empereur Constantin, se dresse aujourd'hui la basilique du Sacré Coeur édifiée à partir de 1920.
A cet édifice fut ajouté le Cloître du pater Noster en souvenir du lieu où Jésus enseigna la prière du Notre Père à ses disciples.
Sur les parois de ce cloître, des plaques en faïence reportent la prière en plus de 150 langues.

Piscine de Bethesda

Juste à coté de l'église Ste Anne, un escalier conduit à un bassin qui serait la Piscine de Bethesda où Jésus aurait guéri un paralytique.
En fait, ces piscines étaient utilisées pour laver les moutons avant leur sacrifice au Temple. Cette utilisation des piscines conférait à l'eau un halo de sainteté et des malades venaient s'y baigner dans l'espoir d'être guéri.

Cénacle

Pour les Chrétiens, le Cénacle est d'abord attaché aux souvenirs du Jeudi saint. C'est dans la pièce du rez-de-chaussée qu'eut probablement lieu le lavement des pieds, et dans la chambre haute, le dernier repas avec ses apôtres (La Cène), avec l'institution de l'Eucharistie et la grande prière rapportée par l'évangile selon saint Jean.
C'est probablement là que le Christ ressuscité apparut aux Apôtres et là aussi que se terrèrent les Apôtres entre le moment de l'Ascension et celui de la Pentecôte. On parle de "période du Cénacle" pour ces dix jours d'attente et de recueillement.

Eglise des NationsEglise de Toutes les Nations

Au pied du Mont des Oliviers, l'église de Toutes les Nations a été construite en 1924 dans le jardin de Gethsémani à l'endroit même où Jésus pria le soir de son arrestation et grçce aux contributions de nombreuses nations, d'où son nom.

Via Dolorosa

Ce n'est qu'à partir du 16ème siècle que se diffusa le terme de "Via Dolorosa" pour indiquer le parcours approximatif suivi par Jésus, sous le poids de la croix du Prétoire jusqu'au lieu de crucifixion.

Couvent ND de Sion

Le couvent des Dames de Sion est voisin de la Basilique Ecce Homo; à l'intérieur, un escalier descend au Lithostrotos qui désigne un sol pavé en mosaïques.
C'est probablement ici que Jésus fut accusé et flagellé. Ce pavement comprenait des rigoles qui servaient à recueillir l'eau de pluie pour la rediriger vers une citerne souterraine.

St SépulcreSt Sépulcre

La basilique du St Sépulcre est vénérée par une grande partie des chrétiens, catholiques, orthodoxes et arméniens, qui y vont nombreux en pèlerinage, dépassant au début du XXIe siècle le million de pèlerins par an.

Il s'agit d'un sanctuaire englobant le lieu de la crucifixion ainsi que la grotte où le corps du Christ fut déposé après sa mort (le Saint-Sépulcre ou tombeau de Jésus). A l'époque de Jésus, ce lieu était situé en dehors de la ville sur une colline où avaient habituellement lieu les exécutions, le Golgotha.

La basilique actuelle, de style roman, date de l'époque de Croisés; elle présente 2 portails ogivaux jumeaux dont celui de droite fut muré par Saladin.
A peine entré dans la basilique, on trouve la Pierre de l'Onction: cette longue pierrepolie en calcaire rose constitue la XIIIème station: selon la tradition, le corpsde Jésus, détaché de la croix, aurait été déposé sur cette pierre pour être lavé.

St SépulcreElle fait l'objet d'une grande dévotion: les pèlerins l'embrassent et versent de l'huile dessus qu'ils épongent avec un tissu pour emporter avec eux un peu du caractère sanctifié des lieux.

Sur la droite, un escalier mène à 2 chapelles:
- la chapelle de la Crucifixion appartient aux catholiques rappelle les X et XIème stations: Jésus dépouillé de ses vêtements et cloué sur la croix.
- la chapelle du Calvaire, orthodoxe, représente la XIIème station, correspondant à la mort de Jésus sur la croix.

Au centre de la rotonde, la XIVème et dernière station: le tombeau de Jésus. La chambre mortuaire est une petite chapelle où se pressent de nombreux pèlerins saisis par l'émotion qui se dégage du lieu. Un escalier descend à la Crypte de Ste Hélène actuellement propriété arménienne. Hélène, mère de l'empereur Constantin et convertie au christianisme, aurait, selon la tradition, découvert la Vraie Croix de Jésus, près du Golgotha.

Ascension

Contigu au St Sépulcre, le monastère éthiopien abrite encore quelques moines.
Sur les murs du cloitre, sont accrochées des peintures de saints éthiopiens et de la Reine de Saba lors de son passage à Jérusalem.

La Chapelle de l'Ascension

Au pied du Mont des Oliviers, la Chapelle de l'Ascension indique le lieu où Jésus ressuscita 40 jours après sa mort: il apparut à ses disciples, les bénit et monta au ciel. A l'intérieur de la chapelle, l'empreinte d'un pied attribué au Christ.

Eglise de la Dormition

Construite en 1906 au sommet du Mont Sion, l'église de la Dormition rappelle le lieu où la Vierge Marie se serait endormie d'un sommeil éternel.

JérusalemJérusalem moderne

L'une des caractéristiques de Jérusalem est la splendide enceinte fortifiée en pierre de grés qui s'étend sur environ 4 km et atteignant parfois une hauteur de 20m.

Elevée par Soliman le Magnifique, entre 1536 et 1542, quand la ville était sous domination turque, elle possède 7 grandes portes célèbres parmi lesquelles :
- la Porte de Damas, la plus belle, est à l'entrée de l'ancienne route qui allait vers le nord,
- la Porte des Lions qui doit son nom aux lions sculptés sur ses murs,
- la porte Dorée, divisée en 2 arcades, que les musulmans firent fermer.

En fin d'après-midi, les pierres de la vieille ville se parent d'un éclat doré tandis que les cloches retentissent dans le lointain et que le parfum des épices s'échappe des étals dans les ruelles étroites...

Mur des Lamentations

Mur Lamentations

Symbole de la foi juive, point de ralliement et lieu de pèlerinage pour les juifs du monde entier, le Mur des Lamentations est un fragment du mur de soutènement de l'esplanade du Temple d'Hérode.

Il a été nommé ainsi en souvenir du long exil subi par les juifs auxquels les Romains défendaient de revenir dans leur ville. Les Byzantins leur permirent de revenir prier mais une seule fois par an, à l'occasion de l'anniversaire de la destruction du Temple.
Entre 1948 et 1967, le mur se trouvait situé dans un secteur contrôlé par les Jordaniens ce qui empêchait à nouveau les juifs de s'y rendre pour prier.

C'est pourquoi, le 7 juin 1967, lorsque les soldats israéliens atteignirent le mur, ce fut un évènement fondamental et une date inoubliable dans l'histoire du peuple juif.
Depuis, de jour comme de nuit, rien n'arrête ce silencieux et incessant dialogue devant les pierres gigantesques et millénaires mais toujours en maintenant la séparation, selon la loi juive, entre les hommes et les femmes...
Les traditions concernant le mur sont nombreuses: l'une d'elles est d'insérer dans les joints des pierres du mur des petits morceaux de papiers sur lesquels sont inscrites des demandes particulières.

Jérusalem, cimetiére juifCimetière juif

Selon le Livre de Zacharie, c'est au pied du Mont des Oliviers, dans la vallée du Cédron, que Dieu ressuscitera les morts lorsque le Messie reviendra au jour du jugement dernier. Donc afin d'être parmi les premiers à revenir à la vie, de nombreux juifs se sont fait enterrer sur les rives du Cédron.

Les plus anciennes sépultures datent de 3000 ans; on compte actuellement près de 200.000 tombes dans ce cimetière qui est le plus ancien du monde encore utilisé.

Mea Shearim

Mea Shearim

A proximité de la Porte de Damas, Mea Shearim: c'est le quartier des juifs ultra orthodoxe de Jérusalem.
Il s'agit en général d'immigrants d'Europe de l'est (Pologne, Hongrie...) qui n'ont rien changé de leurs coutumes ancestrales et suivent scrupuleusement la loi hébraïque: barbes, chapeau noir pour les hommes, longues jupes, tête couverte pour les femmes.
La population de Mea Shearim connait le taux de natalité le plus élevé de Jérusalem.

Yad VashemMusée d'Israël

Fondé en 1965, le Musée d'Israël permet de mieux appréhender les 5000 ans d'histoire de ce pays.
C'est dans "Le sanctuaire du livre" que sont conservés les manuscrits de la Mer Morte: le toit de l'édifice, en forme de couvercle de jarre, qui abrite ces documents évoque les récipients qui les contenaient.

Yad Vashem

Yad Vashem est le mémorial israélien, immense ensemble de 18ha, réalisé en 1953 en mémoire des 6 millions de victimes juives tuées par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.
Le bçtiment principal est en forme de prisme: selon son architecte, c'est la moitié inférieure d'une étoile de David de manière à rappeler que la moitié de la population juive mondiale a disparu au cours de la Shoah.
Au bout du bçtiment, la salle des noms conserve les noms de plus de 2 millions de victimes (liste incomplète car la trace de nombreuses victimes s'est perdue).
Mais aussi, la Tente du Souvenir, une structure sur un pavement de basalte sur laquelle sont simplement inscrits les noms des 21 principaux camps de la mort.

Epilogue

Israeliennes

Jérusalem nous laisse une impression ambigüe: centre d'une grande ferveur religieuse pour les religions monothéistes cette ville donne aussi la sensation d'une véritable poudrière capable d'exploser à tout moment.

De nombreux éléments nous confirment cette impression:
- le mur séparant Israël de la Cisjordanie, en construction depuis 2002, et par endroit support d'appels désespérés de la population,
- des caméras de surveillance multiples,
- une police omniprésente et au pouvoir impressionnant...
Un tel arsenal n'empêche pas les manifestations presque quotidiennes aussi bien en zone arabe qu'israélienne.

Y aura t-il des hommes de bonne volonté capables de dépasser les rivalités et hostilités ancestrales pour enfin trouver un terrain d'entente ? Mais les images de la vie quotidienne tendent malgré tout à nous redonner espoir pour que le bon sens et la fraternité des peuples puissent finalement s'imposer...

Suivez la suite de ce voyage en Terre Sainte dans la carnet de voyage consacré à la Jordanie